"Et le dessin s'échappe... d'une réunion, d'un moment suspendu, pour rien, la tête ailleurs... dans un présent ténu. 

J'ai souhaité réunir trois corpus de dessins automatiques, ceux d'un architecte Pierre Bonneviale qui trace des lignes durant ses réunions travail, d'une artiste-thérapeute Lisa Diez qui griffonne sans relâche sur ses agendas, d'un graphiste Joseph Isirdi qui agite son crayon sur des feuilles volantes. Trois trajectoires, trois sensibilités autour de ces dessins incertains, souvent inachevés, qui n'ont pas vocation à être montré. Et pourtant... !"

Anna Trotet, organisatrice de l'expo.

© 2020 Lisa Diez. 

    • Facebook
    • Instagram
    • LinkedIn Social Icône